Vive les femmes imparfaites! Les conseils des sœurs Girard

Anne-Sophie & Marie-Aldine Girard sont les auteures de La femme parfaite est une connasse !, un guide de survie pour les femmes « normales », celles qui avancent dans la vie avec le vernis écaillé et un master en texto. Rencontre qui détend.

Jumelles_Girard_PANO

Anne-Sophie & Marie-Aldine Girard © David Ignasewski/ Koboy – Flammarion

L’avantage d’être jumelles et d’avoir plein de copines avec qui passer ses apéros, c’est de pouvoir élaborer plein de super théories pour sauver le genre féminin, telles que : « comment se comporter avec la nouvelle femme de son ex » et la « théorie de la Scarlett Johansson ». La bonne nouvelle, c’est que les sœurs Girard nous invitent à leur table (mais loin des cacahuètes) : La femme parfaite est une connasse ! est un délire de 150 pages approuvées par toutes les femmes qui ne mangent pas cinq fruits et légumes par jour ou qui font mourir leurs plantes vertes. Il est quasi sûr que vous retrouverez un peu de vous dans ces portraits drolatiques. Il est tout à fait sûr que vous rirez beaucoup, et que vous ne culpabiliserez plus du tout ! Petite mise en bouche avec Anne-Sophie, humoriste, et Marie-Aldine, journaliste.

Pli: Comment est née l’envie d’écrire La femme parfaite est une connasse ?

Marie-Aldine : C’est notre éditeur qui est venu nous voir pour nous proposer d’écrire un livre sur la Saint Valentin mais autant vous dire que le sujet ne nous inspirait pas vraiment, alors nous lui avons proposé autre chose, un livre pour nous déculpabiliser de notre imperfection.

Anne-Sophie : Cela fait des années que nous notons dans un carnet, appelé « Le black book », les phrases de nos copines, nos théories… Nous avons décidé d’en faire un livre parce que nous étions sures que toutes les filles pouvaient s’y reconnaître.

Pli: Pourquoi être une femme imparfaite est-ce finalement beaucoup mieux qu’une connasse ?

Marie-Aldine  : Si la femme parfaite existe, une chose est sûre, c’est que nous n’avons pas envie de partir en vacances avec elle !

Anne-Sophie  : Etre imparfaite, c’est tellement plus drôle !

Pli: Pouvons-nous assumer notre imperfection tout le temps, même sur Facebook ?

Anne-Sophie : Nous parlons pas mal de Facebook dans le livre car c’est incroyable à quel point les gens ont une vie formidable sur Facebook. C’est fou ! Ils sont tous beaux, avec des amis passionnants et ont des week-ends très chargés…

Marie-Aldine : Quand vous voyez ça, alors que vous venez de passer votre dimanche en pyjama devant Dr House, vous avez juste l’impression d’avoir une vie nulle.

Anne-Sophie : Nous avons le droit de rester en pyjama tout un dimanche, de faire une boulimie de temps en temps, de ne pas être tout le temps au top.

Marie-Aldine : Mais surtout, il faut savoir que tout ça est « fake ». Ils se mettent en scène sur Facebook, mais un dimanche pluvieux reste un dimanche pluvieux. La même chose pour les fêtes de Nouvel An. C’est toujours raté ! Et si jamais ce n’est pas le cas, c’est un pur accident.

Pli: Votre livre est-il fait pour nous déculpabiliser ?

Marie-Aldine: Exactement ! Arrêtons de culpabiliser de tout, tout le temps, à la moindre cacahuète avalée et d’ailleurs, si ça peut vous aider, dites-vous bien: « Une fille qui ne grossit pas, c’est une fille qui ne mange pas ! »

Anne-Sophie : C’est un guide de survie pour la femme imparfaite, nous y apprenons comment garder sa dignité quand nous sommes complètement bourrées, comment réagir devant un bébé laid. Nous donnons même des exemples de texto de rupture.

Marie-Aldine : Ou des conseils pour être toujours canon sur les photos. Dans notre extrême générosité, nous avons décidé de révéler quelques secrets. Mais chut…

Pli: Dans ce livre, vous avez mis au point une liste intéressante « Comment savoir qu’un homme est trop jeune pour nous ? »

Marie-Aldine: Oui, n’est-ce pas. Il y a des détails qui ne trompent pas, par exemple :

–       Il nous vouvoie

–       Il ne sait pas qui est Dylan Mc Kay

–       Il n’a pas connu la VHS

–       Il croit qu’Arnold Schwarzenegger est un homme politique américain…

Pli: Quel est le geste qui sauve à tous les coups si nous sommes prise en flagrant délit de connasse attitude ?

Marie-Aldine : Assumez ! Vous savez, nous sommes toutes la connasse de quelqu’un.

Pli: Pouvez-vous expliquer le concept universel du « foutu pour foutu » ?

Anne-Sophie : C’est très simple : « J’ai mangé des frites… Foutu pour foutu, je vais me prendre un moelleux au chocolat ! »

Marie-Aldine : « J’ai embrassé ce garçon… Foutu pour foutu, je vais coucher avec lui ! »

Pli: Anne-Sophie, vous jouez votre one-woman show Anne-Sophie Girard fait sa crâneuse, est-ce qu’il y a un lien ?

Anne-Sophie : Bien sur ! Je joue mon one-woman show depuis deux ans, et j’ai un sketch où je parle de ma belle-sœur « La femme parfaite ». Ma sœur (qui a déjà vu le spectacle une bonne dizaine de fois) m’a dit :« Il fait 7 minutes ton sketch mais il y a tellement de choses à dire… » Du coup, nous avons repris le thème et en avons fait 150 pages !

La femme parfaite est une connasse !, Editions J’ai lu, 5 euros.

Couv livre

Le spectacle Anne-Sophie Girard fait sa crâneuse  : « Anne-Sophie Girard peut pleurer devant une frite, a la phobie des conseillers d’orientation et se méfie des filles qui portent un manteau blanc. Anne-Sophie Girard est votre meilleure copine, votre petite sœur, votre fantasme (pour 1,4 % des internautes interrogés). Bref, Anne-Sophie Girard c’est vous… Mais en pire ! »

* Vous avez pu la découvrir dans le Jamel Comedy Club, saison 5: Elle a créé le « Connasse Comedy Club, parce qu’on a tous une connasse en nous, oui… Même toi Jean-Claude ! » avec Bérengère Krief, Christine Berrou et Nadia Roz.

AS_Girard

 


 

4 astuces des jumelles Girard pour assumer votre imperfection

1- Lors du pot de départ de votre collègue Michel

«Faites la collecte du cadeau vous-même, comme ça, personne ne saura que vous n’avez pas participé. Ou alors, prenez les 30 euros de Sandrine, rajouter 5 euros et donner les 35 euros en disant : « C’est de la part de Sandrine et moi. »

2- Pendant un régime

« Quand vous jetez la fin du gâteau au chocolat pour éviter de grignoter, c’est une erreur : le jeter à la poubelle ne suffit pas, vous devez impérativement sortir la poubelle. Combien de nos sœurs de régimes sont allées jusqu’à récupérer le gâteau au fond de la poubelle ! Vous avez la possibilité de mettre de l’eau de Javel sur ladite tentation, ce qui le rendra impropre à la consommation. »

3- Quand vous chantez en yaourt

«  Qui n’a jamais scandé « Fust I awat afraidawill prétufried » ? Alors oui c’est vrai qu’on chante « en yaourt » mais l’important n’est-il pas de connaître la fin de la phrase ? « Lalalala.. I was petrified… lalalalala By my side » Il est primordial de prendre un air convaincu et inspiré. Ne doutez jamais ! En revanche, évitez de le faire dans des pays anglophones, ça peut être très humiliant pour vous ou votre entourage. »

4- Quand vous sortez en discothèque

« Il est interdit de dire « discothèque » ! Mais aussi de s’asseoir sur la lunette des toilettes, d’embrasser goulûment un mec (réservé aux moins de 20 ans), d’embrasser goulûment le DJ (réservé aux moins de 30 ans), d’embrasser goulûment le videur (réservé aux moins de 40 ans). »

Jumelles_Girard_2

Anne-Sophie & Marie-Aldine Girard © David Ignasewski/ Koboy – Flammarion


 Cet article a été publié dans le n°30 (juin-août 2013) du magazine Fémi-9.

Publicités